mimbeau:

André Kertész
Les Quais de Seine - Paris 1963

mimbeau:

André Kertész

Les Quais de Seine - Paris 1963

En robe noire comme toujours, parce qu’elle croyait qu’en noir on est toujours bien et que c’est ce qu’il y a de plus distingué…
Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, Un amour de Swann, 1913  (via lesfleursdelart)
becca-likes-books:

'Head, 1946' by Pablo Picasso. The model was Picasso's mistress Francoise Gilot.

becca-likes-books:

'Head, 1946' by Pablo Picasso. The model was Picasso's mistress Francoise Gilot.

Jeune et Jolie
Philippe Rombi

ezgiguher:

Le thème “Jeune & Jolie” composé par Philippe Rombi pour le film de François Ozon

Bien sûr je te ferai mal. Bien sûr tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c’est la condition de l’existence. Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver. Se faire présent, c’est prendre le risque de l’absence… C’est à mon risque de peine que je connais ma joie.
Antoine de Saint-ExupéryLe Petit Prince (via lamemoiredesjours)
mindreels:

Les amants réguliers (2005, Philippe Garrel)

mindreels:

Les amants réguliers (2005, Philippe Garrel)

D’emblée, nous fûmes passionnément, gauchement, scandaleusement, atrocement amoureux l’un de l’autre; désespérément, devrais-je ajouter, car nous n’aurions pu apaiser cette frénésie de possession mutuelle qu’en absorbant et en assimilant jusqu’à la dernière particule le corps et l’âme l’un de l’autre.
Lolita; Vladimir Nabokov (via envertudelamour)
Requiem -- Lacrimosa
Wolfgang Amadeus Mozart

vstok:

I could die with this song in the background

Les rêves sont la littérature du sommeil. Même les plus étranges composent avec des souvenirs. Le meilleur d’un rêve s’évapore le matin. Il reste le sentiment d’un volume, le fantôme d’une péripétie, le souvenir d’un souvenir, l’ombre d’une ombre.
Jean Cocteau (via dahlia—noir)
J’ai envie de toi. Pas dans le sens sexuel du terme, mais littéralement. Je veux tes mains sur mon visage, ton souffle dans mon cou, tes lèvres sur les miennes, je veux glisser mes doigts dans tes cheveux, sentir tes jambes contre les miennes, que nous nous enlacions jusqu’au matin. Je veux ouvrir les yeux et te voir, te sourire, t’embrasser.. j’ai envie de toi.

Léa Seydoux by Theo Wenner

Léa Seydoux by Theo Wenner

©